L’oreille du nageur

C’est l’été. C’est le temps des joies de la baignade en piscine ou à la mer. C’est aussi le temps des oreilles bouchées… et des otites! En effet, qui n’a pas eu le déplaisir d’avoir de l’eau dans l’oreille sans pouvoir la faire partir?

oreille-bouchee-piscineSi l’eau dans le conduit auditif est souvent un désagrément sans conséquence, cela peut aussi devenir une source de problèmes et de maladies. Le conduit auditif est un petit tuyau étroit de 2 à 4 centimètres qui retient facilement l’eau. Mal aère, il se comporte comme une ventouse. La pression de l’air extérieure empêche l’eau de s’écouler normalement. Quelques techniques permettent malgré tout d’évacuer l’eau facilement. La pression des deux côtés du tympan se rétablit rapidement et la sensation d’oreille bouchée disparaîtra immédiatement.

Semblant anodin, les risques liés à la présence d’eau dans l’oreille ne doivent pas être sous-estimés, elle peut être la source d’une infection fulgurante. L’eau tend à éliminer le cérumen protégeant l’épiderme du conduit auditif. Ce conduit étant souvent humide et chaud, il devient dès lors un endroit propice aux développements des bactéries et des mycoses. Si cette situation se répète et que de l’eau stagne à l’intérieur du conduit auditif, il y a un fort risque d’otite externe.

Alors que la qualité de l’eau (salée, douce, présence de chlore…) et le type de la baignade (mer, rivière ou piscine) n’est pas nécessairement une cause importante d’infection, il existe plusieurs facteurs aggravant:

  • nettoyage excessive les oreilles avec des coton-tiges ou des allumettes,
  • contact avec des produits chimiques comme la laque pour cheveux,
  • coupure de l’épiderme,
  • eczéma.

L’otite développée est communément appelée l’oreille du nageur. L’infection est très rapide (quelques heures) avec pour symptôme une douleur vive irradiant de l’oreille vers tout le coté de la tête. Un œdème entraîne la sensation d’oreille bouchée ainsi qu’une perte significative de l’audition.

Il devient nécessaire de consulter un médecin, la maladie ne se guérira pas d’elle-même. La plupart des remèdes vendus sans ordonnance ne sont guère efficaces. Dans les cas extrêmes (diabétiques, personnes âgées), l’infection peut se propager à l’os crânien, aux nerfs et même au cerveau!

Dans tous les cas, la meilleure prévention reste de protéger ses oreilles avec des bouchons par exemple. Apres le bain, il faut secouer la tête d’un cote a l’autre ; tirer légèrement sur le lobe de l’oreille aide aussi à libérer l’eau. Une autre méthode consiste à pencher la tête en sautant sur un pied. Si cela reste sans effet, il faut impérativement essayer de dormir du côté de l’oreille bouchée.